L’intrigue de Baron Noir commence avec le suicide surprise et choquant de Joël Domfront, un jeune syndicaliste mobilisé pour sauver Clamex, un complexe pétrochimique près de Dunkerque en grève depuis 23 semaines. Après cet évènement, les syndicats deviennent un enjeu primordial pour les socialistes et leur candidat, Laugier afin de faire la différence au second tour des présidentielles. Philippe Rickwaert, lui-même fils d’ouvrier, a un attachement particulier pour la CFDT et n’hésite pas tout au long de ses combats politiques à rassurer Dumont, le délégué syndical, qui commence à douter de l’intégrité du député...

Pour l’histoire, Xavier Mathieu qui incarne le personnage de Dumont est lui-même délégué syndical dans la vraie vie. C’est la  lutte radicale et médiatisée contre la fermeture de l'usine Continental de Clairoix en 2009 qui le met tout d’abord sous la lumière des projecteurs. Il est tout d’abord repéré par Cédric Klapisch. Le réalisateur de « l’Auberge espagnole »(2002) impressionné par son charisme et sa joute verbale lors d’une émission lui confie le rôle d’un syndicaliste dans le film « Ma part du gâteau » (2011). Pour l’anecdote, il incarnera à nouveau un délégué syndical dans « La Loi du Marché » (2015) à côté de Vincent Lindon.

Le comédien s’est confié à l’Huffington Post sur son rôle dans Baron Noir: "J'ai fait le vrai syndicaliste pendant 30 ans, alors je peux bien le jouer encore quelques années au cinéma. Mais dans Baron noir, ce n'est pas vraiment un rôle de syndicaliste au sens où il n'est pas question de relations salariés-patron mais plus des relations entre syndicats et partis politiques, particulièrement le lien incestueux entre la CFDT et le PS".


Crédit photo : le Huffington Post

Dans la suite de l’article, le Huffington Post s’amuse d’un détail : l'ancien cgtiste porte les couleurs de la CFDT dans la série, son ancien syndicat envers qui il garde une certaine animosité… "J'y étais quand on a failli me virer au bout d'un an chez Conti. Mais c'est la CGT qui m'a défendu en faisant débrayer dans l'atelier quand la CFDT m'a laissé tomber. Alors je suis allé à la CGT. Du coup, aujourd'hui, ça me fait mal au cul de porter les couleurs de la CFDT qui est un syndicat de compromission même si mon personnage est un peu à l'écart des magouilles de Rickwaërt (le personnage joué par Merad, ndlr) et qu'il n'est pas encarté au PS" raconte-t-il.

On souhaite à Xavier Mathieu une longue carrière dans le cinéma.